Sétif - Recrutement du corps enseignant

Rechercher sur le site :

Sétif - ENSEIGNEMENT ET FORMATION

Articles : Recrutement du corps enseignant

La direction de l'éducation (DE) de la wilaya Sétif : Affichage des résultats du concours de recrutement d'enseignants



La direction de l'éducation (DE) de la wilaya Sétif : Affichage des résultats du concours de recrutement d'enseignants
La direction de l'éducation (DE) de la wilaya Sétif a rendu public les résultats du concours pour 438 postes d'enseignants dans les cycles Primaire, Moyen et Secondaire. Les listes des candidats admis sont affichées au niveau des 3 établissements ou se sont déroulés ce concours.
Près de 14000 candidats ont participé à ce concours qui se déroulerait le 15 aout dernier. Ainsi, la sélection des candidats a tenu compte de l'ancienneté du diplôme, de la moyenne de la dernière année du cursus universitaire, des années de suppléances éventuelles , des années du pré emploi, de la situation familiale des candidats et la note de l'entretien.
De nombreux candidats ont été désignés sur la liste d'attente pour chaque filière. Ils seront recrutés sans concours en cas d'un désistement ou d'une démission durant toute l'année scolaire.
Selon Fouazi Senoussaoui, chargé de la communication de la direction de l'éducation de Sétif, "le concours s'est déroulé dans les meilleures conditions".
Nombre des postes ouverts pour le cycle SECONDAIRE
Matières
* MATHS 62
* PHYSIQUE 50
* SCIENCES NATURELLES 40
* EDUCATION ISLAMIQUE 06
* LITTERATURE ARABE 40
* HISTOIRE & GEOGRAPHIE 15
* FRANÇAIS 20
* ANGLAIS 16
* ALLEMAND 04
* EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE 14
* SCIENCES ECONOMIQUES. 08
* Nombre de postes:275
Nombre des postes ouverts pour le cycle MOYEN.
Matières.
* MATHS 11
* PHYSIQUE 06
* SCIENCES NATURELLES 04
* LANGUE ARABE 05
* HISTOIRE & GEOGRAPHIE 06
* FRANÇAIS 04
* EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE 06
* TAMAZIGHT 05
* Nombre de postes:47
Nombre des postes ouverts pour le cycle PRIMAIRE
Matières .
* Langue arabe 94
* Langue française 22
* Nombre de postes:116






Vu : 6351 fois
Posté Le : 31/08/2012
Posté par : presse-algerie
Ecrit par : Nabil Foudi
Source : www.setif.info

 

 



      

Lire les commentaires
Numéro commentaire : 260111
Posté par : abdou
Profession : fonctionnaire
Ville : saint arnaud
Pays : Algérie
Date : 29/05/2015
Message : A Madame la ministre de de l’éducation nationale Objet : Demande d’intervention J’ai l’honneur de solliciter votre bienveillance d’user de votre autorité pour mettre fin à la situation dans laquelle se morfond ma fille depuis 4 mois à cause des agissements indignes ,irresponsables , incompréhensibles et anti pédagogiques d’une éducatrice de français qui ne cesse de lui faire subir les pires sévices morales pour une erreur ,à savoir la révision d’une leçon de mathématiques en séance de français . Ce qui était au départ , une simple sanction administrative ou pédagogique , est devenue un calvaire insoutenable pour ma fille. Cette situation préjudiciable s’est traduit négativement tant le plan psychologique que pédagogique sur ma fille au cour du 2ème et début du 3ème trimestre . Voulant apaiser le sentiment d’animosité que cette professeur commence à cultiver envers notre fille et de créer de confiance(éducateur-élève et parents) , nous avons jugé utile d’approcher cette professeur , en l’occurrence Mlle CHAREF , pour lui présenter nos excuses et de nous voir désolés pour cette fâcheuse situation. Non seulement, la concernée s’est murée derrière sa volonté d’intransigeance qui conduit jusqu’au boutisme de sa logique malfaisante de sanctions allant jusqu’ à l’humiliation en la contraignant de partager le banc avec un garçon qui ne cesse de l’harceler et ce sur incitation de cette professeur et ce malgré la désapprobation ferme de notre fille. Cette contrainte a privé ma fille d’assister aux cours de français depuis déjà quatre mois. Ma fille, frustrée par le comportement antipédagogique de cette enseignante qui , à chaque fois, renvoyée de la classe en lui proférant les expressions (dégage, sale race…) . Ses camarades ,seuls, sont témoins oculaires de cette situation . A ma connaissance , les châtiments corporels, les sévices moraux et toutes formes de brimades sont interdits dans les établissements scolaires. Et les contrevenants s'exposent à des sanctions administratives, sans préjudice des poursuites judiciaires. Ne pouvant contacter cette professeur ,associable, mais à maintes fois, j’ai pris l’attache de Monsieur le proviseur, soit dans son bureau soit par téléphone pour mettre un terme à cette situation mais à chaque fois ,des promesses et des engagements voire des serments mais sans résultats. Est-il juste de forcer une adolescente de s’assoir avec un garçon qui ne cesse de l’harceler aux yeux de cette pédagogue ? Si non , elle est mise à la porte. Le rôle d’un établissement scolaire c’est d'éduquer les élèves au respect des valeurs spirituelles, morales et civiques de la société algérienne, des valeurs universelles ainsi que des règles de la vie en société. Est-il juste de lui confisquer le cahier de mathématique sans le remettre à qui de droit ? Comment pourrait elle se préparer à ses devoirs et compositions de cette matière ? Et est-il juste d’exclure une élève des séances de français sans prévenir ni ses parents ni le chef d’établissement et sans décision de la tutelle ? Comment ma fille pourrait elle rattraper les leçons de la matière française auxquelles elle a été exclue arbitrairement ?Comment pourrait on l’évaluer dans cette matière au titre du 3ème trimestre ? Pourquoi ma fille poursuivait normalement ses études dans les autres disciplines sans aucun problème et bien appréciée ses prof ? Pourquoi cette enseignante voudrait me mettre en conflit avec les parents du garçon qu’elle autorise de s’assoir à coté de ma fille et qu’elle constate de visu qu’il ne cesse de l’exciter ? Pourquoi cette pédagogue bafoue les textes régissant le système éducatif ?Abuse de son autorité ,dépassant ses prérogatives ,n’est aux services des élèves et ni de leurs parents, ne respectant les directives de son hiérarchie et traduisant iniquement des lycéens en conseils de discipline. Si, vraisemblablement , hypothèse à écarter , cette éducatrice avait un antécédent avec mon nom de famille je me demande pourquoi elle veut régler ses comptes au détriment d’ une innocente ? Par ailleurs, le cahier des mathématiques, confisqué lors de la séance de français n’a été ni restitué à ma fille que par l’intermédiaire de sa camarade de classe, contrairement à l’usage normal qui consiste à remettre le document en question au directeur de l’établissement et ce après la fin de la composition des mathématiques. Se fiant au bon jugement et à votre bon sens Madame la ministre de l’éducation, dans l’attente des mesures adéquates pour permettre à notre fille de retrouver confiance et sérénité qui l’aideront à poursuivre son normal cursus scolaire que tous les parents souhaitent pour leurs enfants. Veuillez , agréer Madame la ministre de l’éducation mes meilleures salutations. A Madame la ministre de de l’éducation nationale Objet : Demande d’intervention J’ai l’honneur de solliciter votre bienveillance d’user de votre autorité pour mettre fin à la situation dans laquelle se morfond ma fille depuis 4 mois à cause des agissements indignes ,irresponsables , incompréhensibles et anti pédagogiques d’une éducatrice de français qui ne cesse de lui faire subir les pires sévices morales pour une erreur ,à savoir la révision d’une leçon de mathématiques en séance de français . Ce qui était au départ , une simple sanction administrative ou pédagogique , est devenue un calvaire insoutenable pour ma fille. Cette situation préjudiciable s’est traduit négativement tant le plan psychologique que pédagogique sur ma fille au cour du 2ème et début du 3ème trimestre . Voulant apaiser le sentiment d’animosité que cette professeur commence à cultiver envers notre fille et de créer de confiance(éducateur-élève et parents) , nous avons jugé utile d’approcher cette professeur , en l’occurrence Mlle CHAREF , pour lui présenter nos excuses et de nous voir désolés pour cette fâcheuse situation. Non seulement, la concernée s’est murée derrière sa volonté d’intransigeance qui conduit jusqu’au boutisme de sa logique malfaisante de sanctions allant jusqu’ à l’humiliation en la contraignant de partager le banc avec un garçon qui ne cesse de l’harceler et ce sur incitation de cette professeur et ce malgré la désapprobation ferme de notre fille. Cette contrainte a privé ma fille d’assister aux cours de français depuis déjà quatre mois. Ma fille, frustrée par le comportement antipédagogique de cette enseignante qui , à chaque fois, renvoyée de la classe en lui proférant les expressions (dégage, sale race…) . Ses camarades ,seuls, sont témoins oculaires de cette situation . A ma connaissance , les châtiments corporels, les sévices moraux et toutes formes de brimades sont interdits dans les établissements scolaires. Et les contrevenants s'exposent à des sanctions administratives, sans préjudice des poursuites judiciaires. Ne pouvant contacter cette professeur ,associable, mais à maintes fois, j’ai pris l’attache de Monsieur le proviseur, soit dans son bureau soit par téléphone pour mettre un terme à cette situation mais à chaque fois ,des promesses et des engagements voire des serments mais sans résultats. Est-il juste de forcer une adolescente de s’assoir avec un garçon qui ne cesse de l’harceler aux yeux de cette pédagogue ? Si non , elle est mise à la porte. Le rôle d’un établissement scolaire c’est d'éduquer les élèves au respect des valeurs spirituelles, morales et civiques de la société algérienne, des valeurs universelles ainsi que des règles de la vie en société. Est-il juste de lui confisquer le cahier de mathématique sans le remettre à qui de droit ? Comment pourrait elle se préparer à ses devoirs et compositions de cette matière ? Et est-il juste d’exclure une élève des séances de français sans prévenir ni ses parents ni le chef d’établissement et sans décision de la tutelle ? Comment ma fille pourrait elle rattraper les leçons de la matière française auxquelles elle a été exclue arbitrairement ?Comment pourrait on l’évaluer dans cette matière au titre du 3ème trimestre ? Pourquoi ma fille poursuivait normalement ses études dans les autres disciplines sans aucun problème et bien appréciée ses prof ? Pourquoi cette enseignante voudrait me mettre en conflit avec les parents du garçon qu’elle autorise de s’assoir à coté de ma fille et qu’elle constate de visu qu’il ne cesse de l’exciter ? Pourquoi cette pédagogue bafoue les textes régissant le système éducatif ?Abuse de son autorité ,dépassant ses prérogatives ,n’est aux services des élèves et ni de leurs parents, ne respectant les directives de son hiérarchie et traduisant iniquement des lycéens en conseils de discipline. Si, vraisemblablement , hypothèse à écarter , cette éducatrice avait un antécédent avec mon nom de famille je me demande pourquoi elle veut régler ses comptes au détriment d’ une innocente ? Par ailleurs, le cahier des mathématiques, confisqué lors de la séance de français n’a été ni restitué à ma fille que par l’intermédiaire de sa camarade de classe, contrairement à l’usage normal qui consiste à remettre le document en question au directeur de l’établissement et ce après la fin de la composition des mathématiques. Se fiant au bon jugement et à votre bon sens Madame la ministre de l’éducation, dans l’attente des mesures adéquates pour permettre à notre fille de retrouver confiance et sérénité qui l’aideront à poursuivre son normal cursus scolaire que tous les parents souhaitent pour leurs enfants. Veuillez , agréer Madame la ministre de l’éducation mes meilleures salutations.



Numéro commentaire : 173591
Posté par : mouna
Profession : rien
Ville : sidi bel abbes
Pays : Algérie
Date : 02/02/2014
Message : les résultas de concours d'enseignants wilaya sidi bel abbes 2013



Numéro commentaire : 123790
Posté par : cherifa
Profession : rien
Ville : bejaia
Pays : Algérie
Date : 16/09/2013
Message : les résultats du concour de recretement des ensignants svp



Numéro commentaire : 116522
Posté par : nadir
Profession : fonctionnaire
Ville : alger
Pays : Algérie
Date : 27/08/2013
Message : résultats du concours de enseignants primaire année 2013 de la wilaya de setif



Numéro commentaire : 88914
Posté par : djahmoum zahia
Profession : enseignante
Ville : ait moussa
Pays : Algérie
Date : 08/04/2013
Message : la liste d attente des enseignants d arabe de tizi ouzou



Numéro commentaire : 88910
Posté par : djahmoum zahia
Profession : prof d arabe
Ville : tizi ouzou
Pays : Algérie
Date : 08/04/2013
Message : la liste d atente de tizi ouzou



Numéro commentaire : 86636
Posté par : djahmoum zahia
Profession : enseignente
Ville : tizi ouzou
Pays : Algérie
Date : 01/04/2013
Message : la liste d atente tizi ouzou



Numéro commentaire : 40262
Posté par : brahim
Profession : administrateur
Ville : chelghoom laid
Pays : Algérie
Date : 16/09/2012
Message : salamo alikom



Numéro commentaire : 39219
Posté par : belkerri karima
Profession : anglais
Ville : hassi messaoud
Pays : Algérie
Date : 02/09/2012
Message : je demande les moyenne de candidate belkerri karima



Numéro commentaire : 39135
Posté par : alouache mohamed yazid
Ville : constantine
Pays : Algérie
Date : 01/09/2012
Message : je trouve ses resultat scandaleusec comment ca se fait que des diplomees depuit 1995 ne sont pas admis alors que dautre vienne juste de termine leurs etude malgre leur jeunes age et leur manque dexperience dans la vie sont admit sest inexplicable





 
Rechercher sur le site :
Annonces : Recrutement du corps enseignant



Aucune annonce n'est disponible





Annuaire des entrprises : Recrutement du corps enseignant



Aucune adresse n'est disponible





Photos : Recrutement du corps enseignant



Aucune photo n'est disponible





Publicité
Liens : Recrutement du corps enseignant



Aucun lien n'est disponible





Musiques : Recrutement du corps enseignant



Aucune musique n'est disponible











Votre panier : Fermer